Les Révélations par Maurice Guinguand

Pour mieux se représenter la succession des Eres, voici une photocopie extraite de : « Les Révélations », réalisé par : Maurice Guinguand, en accord astronomique. C’est-à-dire concordant avec les bases de calcul de l’astronome : Jolianne Kepler, (1571-1630), disciple de Copernic.

On y retrouve les points de repère des différentes Eres et au bas du dessin la représentation des 12 pierres dressées par Moïse. Comme l’Exode le mentionne : elles représentent les 12 tributs d’Israël, (planche 3).

Mais elles peuvent aussi suggérer les douze signes du zodiaque, vu qu’il était interdit par Moïse de scruter le ciel pour en déceler les mystères cachés. Toutefois, l’édification de ces 12 pierres ne fut pas commandée par Yahweh, (voir, Exode 23-25, 7-24, à partir de 1), dans : « Conclusion de l’Alliance entre Yahweh et le peuple par Moïse ».

Débutons à présent l’explication de ce dessin : Le premier cercle central représente la terre avec à l’horizon les 12 signes zodiacaux, correspondant chacun à une ère d’une durée approximative de 2000 ans. Et d’un point de vue astronomique : 2150 ans précisément. En rapport avec ces douze ères, inconsciemment Moïse, a édifié en bas de la Montagne un cromlech de douze pierres correspondant aux douze tributs d’Israël, (cercle inférieur des douze pierres), à la limite de l’horizon.

Les 12 pierres représentent les 12 tributs d'Israël
Les 12 pierres dressées par Moïse

En haut à droite : l’Ere Gémini correspondant à une période allant de moins 6000 à moins 4000, c’est la période où Knout partit en Orient chercher les cieux boeufs, Apis et Osiris concrétisant ainsi l’Ere du Taureau ou du Boeuf.

De moins 4000 à moins 2000, l’évolution de la civilisation Egyptienne, avec construction de diverses pyramides: Sakkarah, Gizeh. Depuis les règnes des pharaons Djeer, Ouadji, Nébré, Djeser et Snéfrou, puis Kheops (vers 2500) vinrent les règnes de Hatshepsout qui sauva la vie à Moïse, puis les règnes de Thoutmosis IV et Aménophis III qui subirent les épreuves des Dix Plaies d’Égypte et la razzia que firent les hébreux à leur départ d'[, »gypte, (Exode, 36.).

Vint ensuite la vie au désert, puis les révélations du Sinaï. Période annonciatrice de fEre futur et proche, celle du jeune Taureau ou du veau que Moïse ne voudra pas connaître étant au Sinaï, mais que son frère Aaron, conservateur de la connaissance astronomique souhaitait maintenir par rapport au soleil, comme étant l’Ere du Veau d’Or. En lisant dans l’Exode cette soi-disant infidélité d’Israël, on remarque qu’il fut aisé de charger et d’accuser un peu plus le peuple hébreux enclin depuis longtemps déjà, à vénérer toutes sortes d’idoles ; (lire jusqu’à 35) ; l’ordre que donna Moïse aux lévites. C’est assez déconcertant !

Ainsi Moïse qui avait reçu en commandement : Tu ne tuera point, fit massacrer par les lévites 3000 enfants d’Israël qui avaient participé à cette dévotion solaire. C’est vraiment invraisemblable.

Révélations Maurice Guinguand Eres 12 pierres Moïse

De moins 9000, depuis Homère, à moins 200 se situe toute l’évolution astronomique et philosophique grecque préparant l’Ere des Poissons ou Pisces, débutant avec la mission christique. Les poissons étant les seuls supports de Jésus.

Actuellement, à la fin de l’Ere de Pisces nous avons atteints depuis peu l’Ere d’Amphora ou Aquaurius du Verseau, allant de + 2000 à + 4000. Signe double également, (les Poissons sont doubles), enveloppant des fluctuations terrestres, physiques, humaines et spirituelles sous prédominances féminines abolissant le patriarcat traditionnel.

Chaque Ere eut sa propre révélation.

L’idée des pyramides, grosses, hautes comme une montagne avait aidé les Egyptiens dans la révélation Taurus, et au milieu de l’Ere Taurus, Moïse souhaite sa propre révélation, non plus par la pyramide, mais par la montagne : le Sinaï.

Jésus ouvre une voie

Publicités