Qui est Jésus ?

Qui est Jésus de Nazareth ?

Pour savoir qui est Jésus, adressons-nous aux représentants de l’Eglise catholique. Il est vrai que les enseignements christiques qui, au commencement, étaient la voie d’un renouveau se trouvent aujourd’hui obscurcis par l’incapacité mentale et spirituelle des prêtres chrétiens d’Occident. Incapacité dans le sens de ne pouvoir expliquer que des règles morales, auxquelles le bon chrétien doit se soumettre, sous peine d’être privé du Royaume des Cieux, vie Eternelle, et Paradis.

A cela s’ajoute divers courants déviateurs comme les témoins de Jéhovah.* Ces derniers, ignorant totalement le ciel ont transformé en autre la scène de la crucifixion. Si ce n’était que cela – bible temoin de jehovah – Mais passons.

Nombreux théologiens, forts de leur savoir cherchent à déterminer qui est Jésus de Nazareth en excluant le plan divin. Mais ces gens excellant par leur travaux, sont principalement des philosophes – historiens, archéologues, écrivains – sans aucune connaissance de l’ouranos. Et pour cause.

L’enseignement de Jésus le Christ ressuscité fils de Dieu renferme un savoir que les pères catholiques n’ont jamais supposé. Les laïques versés dans la spiritualité, qu’ils soient professeurs de religions, théosophes, mormons, évangélistes, prêtres, etc.., ignorent l’ouranos du Grec: ουρανοσ. D’ailleurs, malgré l’érudition, les interprétations manquent d’une inspiration, aussi minime soit-elle. Or, l’ouranos est synonyme de divin. Le christianisme est un savoir céleste. La mandorle révèle le divin durant la crucifixion-résurrection de Jésus-Christ à Golgotha.

——————————

D’où vient la confusion ? Du tort de l’ensemble de nos grands commentateurs à tendance religieuse, dogmatiques, christiques. Ils sont des lettrés, philosophes, théoriciens, et ne connaissent aucunement cælum. Alors que cela devrait être la base et l’enseignement qu’ils devraient retrouver. C’est une erreur, ce que les Pères ont refusé de reconnaître par la suite puisqu’à ses débuts, et jusqu’au Moyen Age, l’Ecclesia se basait sur l’idée de l’Eternel, et le soleil sur un plan astronomique et naturel.

1054, l’Ecclesia de Byzance a voulue se séparer de l’Eglise de Rome pour demeurer orthodoxe. C’est à-dire, qu’elle a voulue poursuivre l’observation du ciel, alors que l’Eglise de Rome l’interdisait, d’où l’erreur. C’est cette transposition que l’Eglise Catholique n’a pas faite et qui l’a rendue aveugle, vis-à-vis du ciel.

C’est une faute irréparable dont malheureusement souffrent beaucoup de catholiques, ne comprenant pas que l’origine de leur religion était le ciel avant tout. L’Eglise avait coutume de s’adresser à des personnages qui avaient une tendance historique, ayant déjà vécus, comme il y en a tant dans l’ancien testament. Mais sans s’occuper de ce que le ciel pouvait lui-même relater, de ce qui devait arriver, de ce qui était prévu.

Apparitions Jésus-Christ ressuscité.

Les divulgateurs émettent l’hypothèse suivante, et d’autres affirment : le ressuscité rompt le pain, il mange, il parle.. Concernant les supposés organes, on argumente l’histoire mal lue et incomprise de Thomas, et naïvement, on signe : l’Eternel a transformé et sublimé le ressuscité, mais il est réel au sens physiologique. Absurde !

* — A titre d’exemple, prenons les témoins de Jéhovah concernant la scène de la crucifixion. Dans leur optique matérialiste, aucune réalité céleste ne saurait exister. Les témoins de Jéhovah ont tout bonnement remplacé la croix par un poteau; méconnaissance du ciel, petitesse d’esprit ? Voilà comment certains savoirs se transformeraient et se perdraient à jamais si le ciel témoin n’avait pas été omniprésent pour les assister, les répertorier et les authentifier dans sa base de données.

Présentement, approchons une vérité concernant Jésus de Nazareth

Jésus de Nazareth