Les Quatre Évangélistes

L’Apocalypse de Saint Jean, comprend dans ses visions, un trône entourés de quatre animaux qui furent associés aux Quatre Évangélistes dont l’Ange ou l’homme annonçant une ère nouvelle, celle du Verseau. (planches 11 et 10) réalisées par Maurice Guinguand.

Apocalypse de Saint-Jean (deuxième partie), planche 10, ci-dessus : Visions Symboliques. 4. 1 . 6 : « Il y a devant le trône comme une mer de verre pareille à du cristal. Entre le trône et ce qu’il entoure sont quatre animaux, couvert d’yeux par-devant et par derrière. Le premier animal ressemble à un lion, le second animal à un jeune taureau, le troisième animal a le visage pareil à celui d’un homme, le quatrième animal ressemble à un aigle qui vole ».

Les Quatre Évangélistes. Mandorle, trône entourés de quatre animaux.

Dans cette mandorle céleste nous pouvons placer à sa limite les constellations demeurant visibles tout au cours de l’année. Les quatre principales furent attribués aux Évangélistes deux apôtres et deux disciples. C’est ainsi qu’on les retrouve toujours aux tympans des églises romanes et gothiques mais surtout romanes.

Maurice Guinguand : « Dans l’art gothique on trouve quelques fois un ordre inversé probablement par inobservation des règles célestes. C’est très probablement l’étude de cette mandorle projetée sur la terre qui a dû donner aux ésotéristes monastiques l’idée dès le XI siècle de la voûte brisée puis de la voûte ogivale qui par elle-même apportait des facilités architecturales et des améliorations d’aérations, dans les locaux et surtout dans les caves à grains (planche 12), ci-dessous.

voûte brisée, voûte ogivale

Qui est Jésus ?